Les tribulations de Lana

09 décembre 2018

Mes 52 ème états d'esprit

Les états d'esprit sont une idée de Zenopia  et du Postman. Je m'inspire de leur questionnaire mais comme je ne respecte plus les règles depuis un moment, j'enlève les principes et je les fais à ma sauce. Ce qui est en rouge est ce que j'ai écrit la ou les dernières fois pour voir si j'ai avancé ou pas car je suis la reine de la procrastination sur certaines choses...  

Constat, je ne vais pas bien... Je ne suis pas au fond du trou non plus, mais je vis une période difficile pour plusieurs raisons et j'ai besoin de prendre du recul pour garder le peu de force qui me reste. J'assure l'essentiel mais ça me vide de toute mon énergie.

Fatigue :  Je me repose le plus possible...

Humeur :  No comment

Condition physique : Comme je le craignais ma thyroide fait des siennes ce qui doit fortement contribuer à ma baisse de forme et de moral.

Rééquilibrage alimentaire :  Pour le moment on oublie...

Esprit : Moi qui adore l'esprit de Noël, je n'arrive pas à me mettre dedans. Il reste deux semaines et pour la première fois depuis longtemps je n'ai encore fait aucun achat.... 

Boulot : Cette fois je passe

Culture : Je me suis replongé dans ma lecture "remonte moral" pour la 12 ème fois. Autant en emporte le vent me plaît toujours autant.

Côté série : Je n'ai pas trop regardé Netflix mais nous sommes allés au cinéma en amoureux pour la première fois depuis longtemps. Nous avons vu "Bohemian Rapsody" après avoir beaucoup hésite et finalement, nous n'avons pas regretté tellement on s'est laissé emporté par l'histoire. On oublie vite que c'est un acteur et j'ai parfois eu la chair de poule.

Penser à :  faire mes achats de Noël

Avis perso : Je trouve que le mouvement des gilets jaunes, c'est une bonne idée au départ et je ne peux qu'être d'accord avec leur revendications car il est clair que notre pouvoir d'achat diminue d'année en année. Mais je ne cautionne pas du tout la violence. Il est regrettable d'ailleurs que le gouvernement n'ai réagit qu'après un fort saccage, je ne sais même pas si il prend la mesure du désespoir de la classe "moyenne". Et puis certaines choses qu'on peut lire sur les réseaux sociaux font froid dans le dos. Depuis quand la violence est-elle normale ? Depuis quand la police mérite-t-elle de se faire taper ? Et les pompiers ? Bref je ne sais pas comment tout ça va tourner.

Loulous : Mon étudiant a enfin eu son permis. Il aura mis 25 mois et nous aurons dépensé 3 000 € mais il l'a enfin... J'en ferai une note.

Après un super début d'année, ça s'est fortement compliqué pour Chipoune. Elle va à l'école en pleurant et ça m'attriste. 

Message perso : Merci à toutes et tous pour vos commentaires de soutien sur mon blog et sur instagram. Vous n'imaginez pas à quel point, ils m'ont fait du bien... Vraiment merci du fond du coeur.

Amitié : Copines reélles :  heureusement que vous êtes là

 Copines virtuelles : j'envoie de gros câlins à celles qui ont des soucis de santé et qui se reconnaitront.

Love :  Même pour lui, c'est pas la joie au boulot mais heureusement qu'il est là, il me soutien énormément.

Sortie :  euh... personne ne sort les samedis en ce moment...

Divers :  plu s que 2 semaines avant les vacances

Courses : nous les faisons en semaine

Envie de : profiter des vacances et me ressourcer

Pic :  même sur instagram, je n'ai quasiment rien publié

Posté par lanabc à 15:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


29 octobre 2018

La goutte d'eau qui....

      Caro de Croisez les fils a posté dans sa dernière note une vidéo qui m'a fait rire..... jaune, très jaune. Elle commencerait cette note par "Imaginons..."

       Imaginons nous il y a 5 ans. Un nouveau directeur débarque dans votre équipe. Il n'a même pas pris son poste qu'il souhaite que vous lui cédiez non seulement votre niveau mais aussi votre salle de classe. Celle que vous avez rangé déjà pendant 4 semaines sur vos vacances car le collègue qui vous a laissé la salle classe avec tableau velleda, l'a laissé dans un état de crasse sans nom avec des placards qui n'ont pas été ouverts depuis 30 ans et des cartons du haut des placards au plafond. C'est simple, les élèves qui sont revenus dans la même salle 2 ans après ne l'ont pas reconnue. Ca commence bien... Vous avez laissé le niveau mais pas la salle qui était convoité pour son tableau velleda et sa localisation, la plus près du bureau et de la salle des maîtres. 

         Imaginez ce monsieur qui voudrait une école "vitrine" avec des idées qui sont loin d'être réalistes mais qui pense que les enseignantes sont de vieilles chouettes qui ne veulent pas faire d'efforts pour changer quoi que ce soit et sont hostiles à tout changement. De satanés fonctionnaires qui ne veulent pas bouger. Un monsieur collérique de surcroît.... Cela pose l'ambiance des réunions, vous assisterez à des réunions où le monsieur trépignera et jettera même parfois ce qu'il a dans les mains à coup de "Je suis le directeur et je vous l'ordonne". Une scène épique où il hurlera "Si vous ne voulez pas obéir, participez au mouvement et changez d'école". Ce que 3 collègues feront d'ailleurs.  Vous vous n'êtes pas du genre à vous laisser faire et vous n'avez pas envie de changer d'école. Pour votre grand malheur, vous n'êtes pas du genre à la boucler gentiment.  Vous avez donc déjà été taxée "d'ado attardée, de vous êtes idiote où vous le faites exprès et de vous avez le niveau petite section et je précise bien que je parle des élèves pas de la maîtresse." Un jour il fera même une grosse crise de colère, où il jettera des pochettes à travers la pièce en disant "Allez vous faire f...tre !!!". L'équipe décide alors de lui écrire une lettre pour lui dire que ce n'est plus possible, une lettre signée de toute l'équipe...

         Imaginez que lors d'une réunion du premier avril, la bonne blague, une énième réunion dégénère, que vous prenez votre courage à deux mains et que vous disiez ses quatre vérités à ce monsieur, que vous lui disiez tout ce que pense les autres collègues mais que curieusement, aucun collègue n'ouvre la bouche et que vous vous retrouviez seule, terriblement seule. Qu'il y a même des collègues qui pleurent parce que vous êtes trop méchante avec lui. Par la suite, elles défileront quasiment toutes dans son bureau pour dire que non non, ce que vous avez dit elle ne le pensait pas. Une dira même que vous l'avez obligé à signer la lettre. Vous ne défendrez plus jamais les autres collègues, chacun sa me...e comme on dit.

           Imaginez que vous compreniez que vous êtes seule terriblement seule et que vous êtes dans la crotte. Imaginons que vous fassiez étude tous les soirs parce que votre mari est au chômage et que vous avez besoin de sous. Imaginez que vous êtes de service avec une collègue qui n'est jamais à l'heure... A chaque fois, il débarquera, vous engueulera parce que vous êtes toute seule. C'est ignoble parce que vous êtes celle qui est à l'heure. Vous écrirez une lettre à la responsable des études à la mairie qui restera sans réponse. 

           Imaginez que vous êtes de service tous les jours à 13 h 20 et que vous êtes la seule qui respecte la règle de ne pas monter en classe tant que toutes les collègues n'ont pas pris leurs élèves. Une collègue arrive tous les jours avec de 5 à 10 minutes de retard. Vous vous ferez engueuler pour vos élèves pas assez bien rangés etc... Quand vous osez dire que la collègue est en retard, on vous répond de vous débrouiller avec elle... D'ailleurs à chaque fois que vous serez seule pour les services et que vous le direz à l'occasion, on vous répondra que vous n'êtes pas à plaindre.

           Imaginez que les rythmes changent et que vous avez toujours besoin de l'argent des études... Vous devenez donc la seule personne de l'école à continuer à faire étude jusque 18 heures. Imaginez que tous les soirs,  il débarque 10 minutes avant la fin vous faisant tous les jours des reproches. Au point où vous redoutez d'entendre les pas dans les couloirs. Certains parents de vos élèves finiront pas vous en parler tellement vos élèves qui vous aiment bien sont choqués et trouvent ça injuste.

             Imaginez qu'un jour vous n'avez vraiment personne pour garder votre fille pendant une réunion, que vous l'emmeniez à cette réunion. Elle est tellement sage, que certaines collègues ne verront même pas qu'elle était là. A la fin de la réunion, il vous dira "Je ne veux plus revoir votre chieuse de fille" alors qu'il n'a jamais rien dit pour une collègue qui amène son fils....

              Vous essayez bien de parler avec lui mais à chaque fois, il n'a jamais dit ça et vous n'êtes qu'une menteuse.... Des collègues partent et une année l'équipe se renouvelle pour moitié. Vous décidez sur les conseils de la psy que vous commencez à consulter de prendre sur vous et d'aller faire la paix parce que vous vous voulez rester dans votre école et que vous êtes au bord du burn out et qu'il en va de votre santé. Vous apprendrez à lâcher du lest et à mettre ce monsieur à distance mais vous restez méfiante.... et vous avez raison car il dit à une autre collègue qu'il n'a qu'un rêve, vous faire dégager de l'école. Vous ne voulez pas lui faire ce plaisir.

                Imaginez que tout se passe bien en apparence, juste en apparence. il n'y a plus d'insulte mais tout n'est pas réglé pour autant. Vous avez un accident de voiture, mal au genou mais vous ne vous arrêtez pas. Vous demandez d'être dispensé de service d'étude mais non... Alors que plus tard, il remplacera une collègue enceinte, une seule parce que les deux autres non....

                 Imaginez qu'à chaque fois que vous êtes absente, il prend votre classe un petit peu alors qu'il ne le fait pas pour les autres. Vous vous rendrez compte que c'est pour voir le travail que vous faites et fouiller votre classe car on vous reprochera de fermer vos placards à clef.

               Imaginez la réunion de répartition, vous acceptez de prendre un double niveau ce qui d'habitude donne une petite priorité l'année suivante mais là on vous précise bien que vous n'y aurez pas le droit. D'ailleurs il n'y aura plus de règles pour attribuer les classes. Plus d'ancienneté, rien aucune règle..... Il décidera.

                Imaginez donc que vous vous dépêchez de faire vos commandes parce que bon vous aurez un double niveau à préparer. Vous ne trouvez pas comment commander un truc alors vous demandez à la dame de la mairie que vous connaissez depuis des années. Il le saura et vous dira que puisque c'est comme ça, il ne validera pas vos commandes, alors que vous avez aussi demandé pour une collègue et que sa commande est validée. Vous appelerez les syndicats qui vous diront qu'il est en faute. Une collègue fera la médiatrice et vos commandes seront validées en dernier alors que vous étiez dans les premières.  Vous serez également une des seules à qui on demandera de justifier sa commande et de préférence un soir où vous avez rendez-vous 5 minutes après avec votre psy justement. 

               Imaginez qu'il ait une autre tête de turc, qu'il traitera de conne à plussieurs reprises devant des collègues et des élèves médusés. 

                 Imaginez que vous appreniez qu'il ait fait un cadeau de naissance à la personne qu'il remplaçait parce qu'elle était enceinte mais qu'il a oublié que vous vous êtes mariées pendant l'été. D'ailleurs trop tard, il a fait ses listes, il ne veut pas les refaire pour mettre votre nouveau nom. 

               Imaginez que vous ayez un double niveau CE1-CE2 et que les parents de CE2 ne soient pas très contents de cela pour leurs enfants. Imaginez qu'une de ces mères d'élèves deviennent la présidente des parents élus (c'est important car tout d'un coup cette mère qu'il ne supportait pas, il faut l'écouter) et profite d'une réunion pour le conseil d'école pour lui parler de vous. C'est simple, elle est très inquiète, les élèves n'ont fait aucun travail depuis la rentrée. Bon c'est vrai, vous n'avez pas encore donné les cahiers de français à signer mais vous avez dit à la réunion de parents que vous les donneriez régulièrement mais pas toutes les semaines. D'ailleurs c'est la même maman qui l'année dernière, n'a signé le fichier de français que 2 fois sur les 7 fois que vous les avez donné à signer....  Le directeur vous relate donc les propos de la maman, vous ne répondez pas tant c'est absurde. Il vous demandera de lui montrer vos cahiers pour être sûr que vous avez bien travaillé. Vous refusez lui disant qu'il n'est pas votre supérieur. Il vous demande si vous préférez qu'il appelle l'inspectrice...

                 Vous craquez, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase... Vous prenez votre courage à deux mains et allez déposer une main courante, pas une plainte, il serait au courant. Ce serait votre parole contre la sienne et vous ne comptez pas sur vos collègues. La plainte sera classée sans suite et si vous allez voir votre hiérarchie, on vous conseillera de changer d'école. Si vous restez vpous ne pourrez plus vous plaindre de vivre l'enfer.... Vous vous effondrez en sortant du commissariat, au point où le lendemain, vous serez incapable de vous levez... 

              Imaginez...... Moi je n'imagine pas.......... je le vis mais surtout #pasdevague

 

Ps: ne vous inquiètez pas je vais mieux. Et si j'ai laissé des fautes d'orthographe, je m'excuse mais cette note est tellement difficile à écrire que je suis incapable de la relire.

 

                

 

  

 

 

       

Posté par lanabc à 19:35 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

13 octobre 2018

Mes 51 ème états d'esprit

Les états d'esprit sont une idée de Zenopia  et du Postman. Je m'inspire de leur questionnaire mais comme je ne respecte plus les règles depuis un moment, j'enlève les principes et je les fais à ma sauce. Ce qui est en rouge est ce que j'ai écrit la ou les dernières fois pour voir si j'ai avancé ou pas car je suis la reine de la procrastination sur certaines choses...  

J'ai l'impression d'avoir disparu dans une faille spatio-temporelle. Franchement, depuis qu'on est revenu de St Malo, je nai pas vu le temps passé.

Fatigue :  Franchement ça peut aller. La fin de l'école le mercredi y est pour beaucoup je pense.

Humeur :  Bonne

Condition physique : 

Rééquilibrage alimentaire :  Oublié en septembre.... Avec la tonne de boulot que j'ai, j'avais d'autres priorités.

Esprit : Ne réalise pas que les vacances c'est la semaine prochaine. J'ai été bien occupé ça c'est sur mais il y a aussi sans doute le temps... Qui croirait que la Toussaint approche ? Les matins sont certes un peu frais mais globalement on oublie le manteau. Par contre le manque de pluie est inquiétant pour la nature.

Boulot : J'ai décidé de prendre un double niveau CE1/CE2. Mon premier double niveau en 22 ans de carrière. le moins que l'on puissse dire, c'est que c'est sportif et ça demande une forte concentration. Les premières semaines ont été très dures. Pourquoi ai-je fait ce choix ? Premièrement, parce que l'année dernière j'avais une bonne classe attachante que j'avais envie de garder. Ensuite parce que dans l'école, plus personne ne veut des CM et moi je ne veux pas aller en CM, le double niveau est donc l'effort que je fais pour l'équipe. Je ne regrette pas l'expérience, j'ai gardé 16 de mes anciens élèves, les Ce1 sont top. Ce qui a été difficile, ce sont mes CE2 qui ont eu du mal à comprendre les règles du double niveau mais je suis contente d'aller bosser avec des élèves que j'aime beaucoup même si on est d'accord c'est un plus mais je ne suis pas là pour les aimer. C'est la raison pour laquelle j'étais absente de mon blog.

Culture : Côté lecture: Pas lu grand chose ces derniers temps. "Changer l'eau des fleurs" que j'ai beaucoup aimé et deus tome d'Agatha Raisin.  

Côté série : Pas trop eu le temps aussi, quelques épisodes de Cheasapeake Shore, de Suits et la fin de Younger

Penser à :  Finir ce qui normalement est fait à la rentrée avant les vacances. 

Avis perso : C'est quand mêm chouette tout ce soleil. J'engrange avant l'hiver.

Loulous : Mon étudiant est fatigué aussi. Il travaille sérieusement et les vacances vont lui faire du bien.

Chipoune aime beaucoup le CP. Comme elle dit "J'adore le CP, les autres sont obligés de se taire et de rester assis". Le seul petit hic, c'est qu'elle est très/trop perfectioniste et se met une grosse pression alors qu'elle lit déjà tous les sons simples.

Message perso : Ne t'en fais pas avoir 40 ans c'est chouette quand même !

Amitié : Copines reélles :  peu de nouvelles depuis le déménagement. 

 Copines virtuelles : je me fais rare dans les commentaires mais je lis tous les jours. Certains sont comme ma famille.

Love :  Part en séminaire lundi et mardi. Il va goûter les produits de Noël. 

Sortie :  dans mon jardinet, pas plus loin je crois. Je vais préparer les plantes pour l'automne, tailler ce qui doit l'être, aérer la terre.

Divers :  Il y a des travaus pour rénover le gymnase qui est juste à côté de notre immeuble depuis la mi-juin. Nous avons subit le marteau piqueur tous les jours de cet été à partir de 8 h 30 le matin. Maintenat, ils doivent reconstruire c'est donc perceuse à gogo mais aussi des ouvriers qui prennet la cour pour un parking dès 6 h30 !!! Juste envie de leur dire de décharger d'un coup d'un seul parce que le claquage de porte en continue c'est insupportable. Quand à leur café, ils peuvenet aller le boire à l'intérieur non ? Moi ça va, ils ne sont pas là le week-end mais pour mon petit mari qui bosse le week-end et qui a ses jours de repos en semaine, c'est l'enfer. Impossible de faire la sieste, de dormir le matin. Bref il est super fatigué. Ca devrait s'arrêter en décembre. Espèrons.

Courses : Frigo rempli mercredi

Envie de : profiter des vacances

Pic :  allez voir mon compte instagram (accès en haut à gauche) 

 

Posté par lanabc à 14:45 - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 août 2018

Le mariage

      La semaine dernière nous nous sommes donc mariés. Tout s'est passé comme nous voulions. Ce n'est pas toujours facile de vouloir un mariage qui n'est pas traditionnel. Hors de question de se prendre la tête un an à l'avance avec la salle, le traiteur, la robe, les invités...

      Le nombre d'invités (seulement 26) c'est bien passé. Je ne vois pas pourquoi inviter tata Simone ou le cousin Bernard vu à peine dix fois dans sa vie et avec qui vous n'avez pas de contact en dehors des événements familiaux.

      Faire faire le buffet par les invités ça a été aussi. J'ai demandé à chacun de faire un plat en guise de cadeau de mariage et nous avons acheté ce qui manquait au buffet. Le menu était multi national est c'était très chouette. Chacun a amené quelque chose, y compris les gâteaux apéritifs pour mon frère qui ne pouvait pas cuisiner. 

       Nous avions commandé un gâteau mais pas de pas une pièce montée avec des petits mariés. En même temps, personne dans nos invités n'aime ça alors que le fraisier que nous avions commandé...

      Nous ne voulions pas nous prendre la tête sur les tenues, le marié était en jean et en tee-shirt blanc, les invités en tenue de plage. Bermuda, tee-shirt ou chemise Hawaïenne et tong pour ces messieurs. robe de plage pour les dames. Moi j'avais trouvé une jolie robe noire sur la Redoute mais devant les réactions de ceux à qui je disais que j'allais me marier en noir parce que c'est ma couleur préférée, j'ai fini par acheter la même robe en corail pour la somme astronomique de 28 €. Et comme je ne l'avais pas payé chère, j'ai décousu les manches et j'ai refait une couture. 

      A la mairie, nous avons distribué des colliers de fleurs pour tout le monde et c'était vraiment rigolo. Par contre, nous avons eu le droit à un mariage express, je ne sais pas si le maire adjoint avait autre chose à faire mais c'est allé hyper vite au point où nous avons été surpris de devoir déjà dire oui. Par contre, nous avons beaucoup rit quand nous avons réalisé que nous nous étions bécotté il y a des années sur la pelouse qui était en face la mairie. Nous n'avions pas percutté jusque là puisque cette mairie a deux entrées. 

 

      Notre garden party a été vraiment très chouette. Certains invités se sont éclaté dans la piscine. Nous avons eu un temps idéal, du soleil mais pas trop chaud. Je n'ai pas pris beaucoup de photos, j'attends que les invités m'en envoient. 

      Notre mariage n'a pas été classique mais il a été à notre image. Et comme dirait mon fils "C'était chouette car on n'avait pas à rester à table et on était que avec des gens qu'on aime". Les autres invités ont beaucoup aimé et avec ma soeur, on se dit qu'on ne devrait pas attendre le prochain mariage pour remettre ça.

Cliquez sur le bouton instagram (en haut à gauche) pour voir les photos... En plus, c'est ma 1 000 ème publication.  

 

Posté par lanabc à 22:58 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

20 août 2018

Voir la mer...

     Le mariage s'est bien passé. Je vous raconte bientôt...

     Hier, nous avons pris la route pour St Malo, notre "lune de miel" mais avec les enfants. Pourquoi ? Parce que depuis mon divorce il y a 16 ans, je n'ai jamais pris de location de vacances. Au début, parce que je n'avais pas envie d'en prendre une seule avec mon fils et que je préférais aller passer du temps chez mes parents. Ensuite, parce que je ou nous n'avions pas vraiment les moyens. Nous ne sommes pas à plaindre mais une location l'été à la mer c'est très très cher. Chéri a maintenant un CE et c'est plus abordable on va dire...

      D'ailleurs, ça se voit que nous ne l'avons pas fait depuis longtemps car nous sommes partis les "mains dans les poches" et nous avons oublié plein de choses, enfin oublié n'est pas le mot, nous n'y avons tout simplement pas pensé. Heureusement, que dans une illumination subite j'ai pensé au linge de toilette. Bref, ce n'est pas grave, nous sommes allés faire des courses ce matin mais j'avoue qu'acheter des torchons, m'a un peu embêté.

     Bref, ce n'est pas le sujet, il s'avère que Chipoune n'était jamais allé à la plage et n'avait jamais vu la mer. Au mariage, un ami s'en étonnait mais moi je suis sûre qu'il y a pleins d'enfants qui n'ont jamais vu la mer. Ses filles ont la chance de voyager mais c'est loin d'être le cas de tous les enfants. D'ailleurs, je ne crois pas que les filles de ma cousine aient déjà vu la mer puisque ma cousine a une maison secondaire en Auvergne. 

       Hier soir donc, nous sommes allés manger une galette dans St Malo Intra Muros. Avant, j'ai emmené Chipoune sur la plage du Sillon. Son bonheur faisait plaisir à voir. J'ai beaucoup rit quand je lui ai demandé si elle sentait l'odeur de la mer et qu'elle m'a répondu "Ca ne sent pas bon !". Nous avons été mettre les pieds dans l'eau et elle a beaucoup aimé les vagues. Nous sommes retournés à la plage cet après-midi, à ma demande. 14 ans que je n'étais pas revenue dans cette ville, j'ai habité juste à côté. Et comme dirait Chipoune qui s'est beaucoup amusé "J'ai adoré le trempe-pied !!!". Son bonheur fait plaisir à voir.

plage

 

(photo prise hier soir)

Posté par lanabc à 21:37 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


18 août 2018

18/8/18

    Dans 4 heures, nous serons à la mairie. Beaucoup d'émotions à cette heure. Ce soir, je ne serai plus la "Divorcée" sur mes papiers officiels mais madame V. Quand j'y pense c'est assez surréaliste.. je vais épouser mon amour de lycée. Celui que je rêvais d'épouser à une époque où je ne connaissais que son prénom, il y a 28 ans quand même !!! La vie prend parfois de drôles de détours. Nous avons de la chance, nous avons un grand soleil et pas trop chaud. Parfait pour le thème choisit "Plage". Hâte de voir les tenues de nos invités... 

     Je reviendrai ici vous raconter ça très bientôt, aussi bien notre rencontre que quelques photos.

Posté par lanabc à 10:14 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

12 août 2018

Mon étudiant

     Il y a un moment que je voulais écrire cet article mais je n'ai pas eu beaucoup de temps et ensuite, j'ai attendu de savoir comment ça finirai pour mon fils... 

      L'année dernière, mon fils a eu son bac ce qui est un grand moment dans la vie de son enfant. On a d'autant plus été ému par cette réussite que son parcours n'a pas été facile avec le corps enseignant en raison de sa dysorthographie. 

      Le bac c'est une chose mais APB (le parcours sup de l'année dernière) c'est autre chose. Première difficulté, connaître les offres disponibles. Je suis allée à la fac et j'ai un parcours littéraire alors, je n'avais aucune idée des écoles qu'on pouvait faire avec un bac Sti2d. Je suis donc allée au CIO dès décembre pour me renseigner et nous avons acheté un guide de l'onisep. Ensuite, j'y suis retournée avec mon aspirant au bac pour qu'il discute avec la conseillère et qu'elle examine ses notes. Avec les notes, la conseillère est en mesure de dire dans quelle formation il aura le plus de chance d'être pris. Ensuite, il y a la réunion au lycée qui est hallucinante car il y a des facs à pastille verte. Comprendre des facs peu demandées. Des facs à pastille orange. Comprendre des facs très demandées du type médecine oh pardon paces et sport. Si vous demandez une fac à pastille orange et bien vous êtes aussi obligés de demander 6 facs et une fac à pastille verte. Et pour psycho, fac à pastille orange, il n'y a que 4 choix possibles vous devez donc obligatoirement demander les 4 facs de psycho et 2 qui n'ont rien à voir avec la choucroute. Et je connais quelqu'un qui n'a eu que le choix qui n'avait rien à voir... Heureusement en techno pas obligé de demander une fac ce qui n'est pas le cas en bac général... Etre en région parisienne corse le truc car les étudiants de Paris intra muros sont prioritaires pour Paris mais pas ceux qui habitent autour et même si vous n'êtes qu'à 500 mètres de Paris. Et être envoyé à l'autre bout de la région peut poser problème, surtout en temps de transport...

     Mon fils avait demandé 4 formations en IUT, 4 prépas et des BTS pour assurer le tout. Les résultats tombent avant le bac ce qui peut être bien. Mon fils a eu son premier voeux en IUT, ce qui motive pour avoir le bac. On peut aussi être en attente ou avoir un choix pourri (son dernier) ce qui peut démotiver, c'est arrivé à la fille d'une amie. 

       Mon étudiant est donc allé en IUT. En début d'année, il n'a pas pris la mesure du travail à fournir. Il a raté son premier semestre. Il pouvait se rattraper au second. En avril, il m'avouait que l'IUT lui avait demandé de se réinscrire sur parcours sup et qu'il ne l'avait pas fait. Il faut savoir qu'en IUT, le redoublement est loin très loin d'être automatique. Je suis allée respirer un grand coup !!! Moi qui dit toujours que j'ai un gentil Ado !!! Pffff !!! Ensuite, il n'a pas eu le choix, il a eu des cours de maths dans la foulée car il était hors de question qu'il se retrouve sans école à la rentrée. Il n'est pas fait pour des études longues et il n'aurait jamais repris. 

     Il arrivait à maintenir sa moyenne au dessus de 10 et à la fin catastrophe, il est descendu en-dessous. Il ne voulait pas que je le fasse mais j'ai appelé l'IUT. Je suis tombée sur une charmante dame qui ne travaillait pas pour son département mais qui s'est renseignée sur la procédure pour faire appel. Elle m'a aussi dit qu'il fallait qu'il rencontre un prof et celui qui serait à même de le défendre. Nous l'avons aidé à faire tout ça, il a râlé un peu mais on lui a dit qu'il n'avait pas le choix. 

      Le jour du grand jury, il est remonté in extremis au dessus de 10 mais problème, il faut avoir 8 minimum dans toutes les UE et il avait 7,79 dans l'UE maths/physique/anglais ses points faibles. J'étais verte et on croisait les doigts pour qu'au moins il redouble et miracle, le jury a décidé de le rattraper et de le faire passer en 2ème année. Je pense qu'il a tellement stressé que quand il a lu le résultat, il a fait un malaise. 

        Nous l'avons réinscris tout de suite et avons pu profiter de ses vacances. Il a eu chaud très chaud. Et on croise les doigts pour le 3ème semestre. Il va continuer les cours particuliers en maths/physique. Le 4ème semestre se fera en entreprise et je pense que ça ira mieux car il a de bonnes notes dans les matières technologiques c'est d'ailleurs la 2ème place qu'il a obtenu pour son projet qui lui a permis de repasser au dessus de la moyenne. 

         C'est une des raisons qui faisait que j'ai moins écrit ces derniers temps.

Posté par lanabc à 13:25 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

29 juillet 2018

Mes 50 ème états d'esprit

Les états d'esprit du vendredi sont une idée de Zenopia (c'est Fedora qui a changé de blog) et du Postman. Le principe est simple, on répond à une série de questions et ensuite on va chez eux laisser notre lien. Ce qui est en rouge est ce que j'ai écrit la ou les dernières fois pour voir si j'ai avancé ou pas car je suis la reine de la procrastination sur certaines choses...  Bon d'accord on est dimanche mais en même temps quand je regarde la date du dernier...

Dimanche 22 h 05

Fatigue :  Je me suis accordé la première journée de glandouille totale depuis le début des vacances.

Humeur :  Très bonne

Condition physique : Pas mal en ce moment mais ces problèmes de levothirox c'est épique... Ma tsh est basse trop basse. J'ai la pêche mais rendez vous chez le doc vendredi prochain pour en parler. Bon il faut que je refasse une prise de sang car je ne sais pas si c'est la chaleur mais j'ai des synptômes d'hyper thyroïdie et je ne peux pas rester comme ça.

Estomac :  Nous venons de dîner donc plein

Esprit : Ne réalise pas que le mariage est dans moins de 3 semaines.

Boulot : Il faut que je me mette à bosser doucement car je ne ferai rien pendant notre semaine à St Malo

Culture : J'ai fini "Le secret du mari" de Liane Moriarty que j'ai franchement beaucoup aimé et j'ai commencé "Un appartement à Paris" de Guillaume Musso. Je suis super contente car l'année dernière j'ai lu 11 livres et que j'ai déjà dépassé ce nombre cette année en 4 mois.

Côté série : Pendant mon rangement, je me suis refait la totale de "Sex and the city", les 6 saisons + les 2 films.

Penser à :  Finir le menu pour le mariage et faire la liste des courses et puis on n'y avait pas pensé en choisissant la date mais trouver un bon gâteau au mois d'août n'est pas si facile que ça.

Avis perso : Le retour du soleil c'est vraiment trop bien. Quelques degrés de plus ce serait le summum. Bon là, je crois que j'ai été exaucée. Ca fait 5 semaines qu'on a vraiment chaud.

Loulous : Mon étudiant passe en 2ème année et il faut que je vous raconte ça.

Chipoune a choisi son cartable pour le CP.

Message perso : Les nationales ça fait économiser du péage mais pas du temps. On a vu des chouettes villages, c'est déjà ça.

Amitié : Copines reélles :  courage pour le déménagement... Bouhouhou ma BF déménage à 434 km...

 Copines virtuelles : je me fais rare dans les commentaires mais je lis. Pas grand monde à lire en ce moment.

Love :  Il fait beaucoup trop chaud pour sa chambre froide du coup il va encore devoir aller compter les pertes à l'entrepôt. Par 0° c'est pas facile mais il aura de la compagnie car c'est le cas pour 3 boutiques de la ville.

Sortie :  On verra en fonction des envies et du temps...

Divers :  J'aimerais afficher un message sur la voiture. "Laissez moi respecter les limitations de vitesse et es distances de sécurité en paix. Me coller ne me fera pas accélérer". Je trouve que les gens recommencent à faire n'importe quoi sur la route. Le pompon a été le soir de la victoire des bleus... C'était la fête du n'importe quoi.

Courses : Je dois me trouver des dessous pour aller avec ma robe.

Envie de : profiter du calme Auvergnat avant le jour J

Pic :  allez voir mon compte instagram (accès en haut à gauche) 

22 h 25

Posté par lanabc à 22:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

04 juin 2018

La magie du rangement de Marie Kondo

      Je viens de terminer "la magie du rangement". Certes deux ans après tout le monde... J'avais déjà des idées du sujet et j'appliquais déjà certains principes comme le rangement vertical des tee-shirt de Chipoune ou d'avoir rangé dans ma cuisine ce dont on se sert le plus entre la hauteur de nos hanches et celles de nos épaules. 

     Je suis la fille qui 5 ans et demi après son dernier déménagement a encore 3/4 cartons à vider (je sais ce qu'il y a dedans). En matière de rangement, je ne peux compter que sur moi-même... Chéri a des qualités mais en la matière il est pire que moi. Sa méthode de rangement... tout fourrer n'importe comment dans les placards ou pire au-dessus des placards.

     Depuis mon dernier déménagement et le fait que je n'ai pas pu faire mes cartons, je suis dans une démarche de "faire du ménage par le vide" et j'en ai pas mal fait mais pas assez. 

     En parallèle, je voulais m'alléger de kilos en trop et je n'y arrive pas non plus. Pour ça j'ai consulté une psy, et c'est très intéressant. Depuis deux ans, je crois qu'un profond changement s'opère en moi et que c'est une des raisons qui fait que je ne bloguais plus beaucoup ou alors pas sur des sujets persos.

     Quoiqu'il en soit, c'est elle qui m'a fait prendre conscience que j'avais besoin de rangement dans mon esprit mais aussi dans ma maison.  

     Le rangement, je l'ai d'abord fait dans ma classe. Depuis 7 ans, que je suis dans cette salle, je jette, je jette. Il faut dire que l'ancien locataire des lieux a laissé un sacré bordel (pas joli comme mot mais dans ce cas c'est bien un bordel). Bref cette année, j'en ai ressenti les bénéfices des toutes ces semaines de rangement car le bazar n'est pas revenu envahir ma classe. 

     Reste mon appart où je suis celle qui a certes le plus d'objets (mon travail prend de la place) mais aussi la seule qui range. 

     J'ai essayé plusieurs choses, attendre d'être en vacances pour faire un gros rangement. Là, j'ai vite appris que pour ranger pendant les vacances, il faut d'abord être là. C'est idiot mais vrai dans mon cas. Avoir plusieurs jours d'affilés et ne pas être trop fatiguée... Bilan mitigé, il y a du progrès mais ça ne suffit pas.

       J'ai essayé petit à petit, mais là encore ça ne fonctionne pas parce que je suis vite découragée. 

 

       Et puis, j'ai lu ce livre. J'étais sceptique mais il faut reconnaître que ça se lit plutôt bien. Cette dame, c'est une obsédée du rangement et ce ne sera jamais mon cas. On ressent aussi que c'est une japonaise imprégnée de sa culture. Par exemple, elle ne garde aucun papier, même pas ses fiches de paie. Chose que je ne conseille pas en France. Il y a d'ailleurs une petite note à ce sujet dans le livre. Je ne me vois pa non plus, saluer ma maison à chaque fois que je rentre ou remercier mon sac à main ou mon manteau.

        Je n'ai aucune envie d'avoir une maison comme on peut les voir sur les réseaux sociaux, dans un style très épuré. Cependant, son livre m'a beaucoup fait réfléchir.

        A un moment de ma vie, je pense que je cumulais les objets, les fringues etc... pour soigner une blessure. Celle d'avoir perdu beaucoup de mes affaires personnelles non pas une mais deux fois. La première à 13 ans dans le divorce de mes parents et à 30 dans mon propre divorce. La stabilité de ma nouvelle vie de ma famille m'a amené à faire du vide. Et en ça, je n'ai pas attendu de lire ce livre pour commencer mais je sais aussi que je n'aurais pas de soucis à continuer et à aller plus loin. 

        Elle conseille aussi un ordre précis pour faire du vide. Une partie du travail est faite parce que ma salle de bain a été vidée et rangée. Mon armoire et tous les placards à vêtements ont été fait pendant les jours feriés de mai. Sans avoir lu son livre, c'est ce que j'ai fait, je me suis attaquée à une catégorie d'objet à la fois, les fringues dans ce cas. Reste mon salon... 

       Elle explique aussi que quand on a juste le nombre d'objets nécessaires, le rangement se fait très vite et naturellement. D'autant plus, que chaque objet a trouvé sa place. Ca m'a fait réfléchir et surtout comprendre que c'est ce que j'avais fait intuitivement. Au lieu de me désespérer sur ce qui me reste à faire, j'ai compté ce que j'avais déjà fait et mine de rien, il ne reste plus que le salon...

       Elle explique aussi qu'il faut ranger d'un coup et ça je pense que c'est la bonne voie pour moi. A chaque fois que j'ai réussi une mission rangement, c'est quand j'étais en forme et que j'avais plusieurs jours devant moi. A chaque fois, je suis allée jusqu'au bout et j'ai réussi à ce que ça reste ranger.

       J'ai donc décidé de prendre plusieurs jours en juillet pour ranger ce fichu salon.... Je n'en peux plus. Je vais choisir un moment où je serai suffisament reposée pour m'y attaquer et un moment où je vais pouvoir expédier Chipoune et Chéri chez Belle-maman. Affaire à suivre en juillet donc... Me reste plus qu'à faire un grand vide et à trouver une place pour chaque chose.

 

       Un autre bémol de ce livre, est qu'elle parle de mettre à la poubelle mais jamais de recyclage et à chaque fois mon côté écolo avait beaucoup de mal avec ça. Pour ma part, nous avons choisi de porter les choses dont on ne voulait plus à la recyclerie. Ce qui permet la revente mais aussi de participer au financement d'un projet de réinsertion de cas sociaux dans le monde du travail. Et je préfère largement ça à la poubelle.

 

 

 

  

Posté par lanabc à 22:32 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

20 mai 2018

18 - 8 - 18

mariage 1

Il y a un peu près un an, nous avons décidé de nous marier. Il n'y a pas eu de grande déclaration. Au départ nous devions nous pacser pour une question d'impôts en attendant de nous marier à l'étranger. Je rêvais de me marier à New-York comme Carrie Bradshaw mais force est de constater qu'il va falloir des années pour économiser la somme pour le voyage que nous voudrions faire. 

Nous voulions donc nous pacser mais mon beau-père m'a adopté ainsi que mes frères et ma soeur et il est devenu officiellement mon papa après plus de 25 ans de mariage avec ma mère. Je ne pouvais pas me pacser pendant la procédure car ça aurait été ajourné. Et puis, une fois la procédure terminée, ma mairie de naissance a fait des difficultés pour m'inscrire sur le livret de famille de mes parents pour ne sombre histoire d'accent grave... Nous avons dû nous y rendre pour régler les choses. 

Ce jour là, en rentrant, nous avons eu une discussion avec Chéri sur le pacs. Et je lui ai alors demandé ce qu'il avait contre le mariage qui protège plus le conjoint que le pacs. Il m'a répondu rien, ce qui me dérange ce sont les préparatifs et le tralala qu'on fait ce jour là. Et si on fait simple, on se marie ? Il a dit oui.  

Au départ, nous devions nous marier l'été dernier entre deux témoins mais ma BFF ne pouvait pas et je lui avais promis il y a des années qu'elle serait mon témoin. Nous avions repéré le 9/9/17 mais me marier début septembre au moment de la rentrée, je n'avais pas envie. Et puis je voulais me marier en août car le 8 représente l'infini. 

J'ai finalement regardé le calendrier 2018. Le 8/8/18 était en semaine mais bingo pour le 18/8/18. J'avoue j'adore ce genre de date même si c'est idiot. En plus c'est le jour de ma fête.

Je suis donc aller me renseigner à la mairie. Petit hic, dans ma ville, il n'y a pas de mariage les samedis de juillet/août. On m'a suggéré de me marier en semaine. Dépitée j'ai foncé sur le net regarder où on peut se marier. Dans la ville où on habite ou dans celle où habite ses parents. Mes parents ont mis la maison en vente, donc c'était incertain. La ville de la maman de Chéri était plus une option car nos deux familles vivent pas loin. Nous avons donc déposé nos dossiers. Nous avons donc pu choisir la date mais pas l'heure. 

Ce sera un tout petit mariage, 18 adultes et 7 enfants. Ce sera tout simple mais ce sera une petite fête qui nous ressemble avec seulement nos très très proches. 

Dans moins de 3 mois je deviendrai donc Lana V.

 

 

 

Posté par lanabc à 21:48 - - Commentaires [22] - Permalien [#]