Les tribulations de Lana

09 mai 2020

L'art dans la vile - Projet 52 de Ma'

     Cette semaine, le thème est l'art dans la ville, nous sommes toujours confinés et pour moi, ça ne changera pas (voir note précédente ). Nous nous accordons, une promenade régulière maintenant, nous allons faire une promenade dans le quartier. ce que nous n'avons jamais fait avant. Ma fille apprécie ce tour et découvre notre ville et ses charmantes petites ruelles, avec ses maisons et leurs jardins fleuris. On dit souvent de ma ville qui touche Paris, que c'est un village aux portes de Paris. Ma ville a une mairie communiste depuis que le communisme existe et les différents maires ont su préserver cet aspect village. Nous avons bien des immeubles mais ce sont des îlots au milieu des maisons. A l'origine, beaucoup de maisons étaient modestes, c'étaient des maisons d'ouvriers de cette ceinture rouge. Les choses changent et les extensions ne sont pas rares. Comme dirait ma fille, il y a beaucoup plus de verdure dans notre ville que dans celle où nous allons à l'école. Depuis quelques temps, les parisiens ont découvert "notre paradis" et les pris flambent maintenant. 

      Je me suis éloignée du sujet. Voilà ce que j'ai trouvé dans notre rayon d'un kilomètre... Je n'y connais rien en street art mais j'ai trouvé ça joli. Ma me dit que c'est l'oeuvre de Vinie Graffiti

IMG_7791

     Ce confinement a du bon, je fais découvrir notre ville à ma fille.

Posté par lanabc à 19:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]


08 mai 2020

Confinement

     Le 12 mars, quand le présidant a annoncé la fermeture des écoles... je me suis dit chouette "Je vais enfin pouvoir ranger mon appart de fond en comble, faire le ménage, refaire de la couture, des gâteaux, lire, faire du sport...." 

     53 jours après je suis morte de rire. Je n'avais jamais télétravaillé de ma vie puisque mon travail nécessite d'être en "présence". La première semaine pleine d'entrain, effectivement, j'ai fais du grand ménage mais cela n'a pas duré car je n'avais pas mesuré l'ampleur du travail que j'aurais à faire. Il a fallu créer des listings d'envoi, trouver une solution à la boîte mail de l'éducation nationale qui plantait, répo,dre à de nombreux mails et coup de fil. Préparer les cours, bien réfléchir à rendre possible le travail à la maison. Comment faire découvrir les angles droits quand on ne sait pas si tout le monde a une équerre ? Il s'avère qu'une planchette de légo fait l'affaire.... 

     Bref, je n'ai eu le temps ni de coudre, ni de lire en masse, ni de ranger de fond en comble.... J'ai bossé, géré les cours de ma fille, fait les courses (parfois il faut attendre 15 minutres avant d'entrer dans le magasin), j'ai même du retard dans ma lessive alors que je suis chez moi....

      Ce que j'ai dû gérer le plus, ce sont les insomnies... au départ j'en ai eu beaucoup. La femme d'un collègue de mon fils a eu le covid et mon mari travaillait dans une boutique sans protection. Et quand on sait comment ça s'est passé dans les magasins le week-end avant le confinement, je vous assure qu'il y avait de quoi se faire du souci. Ensuite, mon fils a été placé en télétravail et mon mari arrêté. Quand nous avons atteint la fin des 14 jours, on a eu quelques jours de sérénité.

       Et puis, le président a annoncé le déconfinement et la réouverture des écoles. Retour des insommnies, je n'ai pas arrêté de cogiter au point de ne même pas pouvoir faire la sieste alors que je suis crevée. Cogitations à base de j'y retourne, je n'y retourne pas... Ce qui est stressant aussi, ce sont les informations qui changent tous les jours.

         Mon mari est retourné au boulot mais cette fois avec toutes les protections.

         Mon fils est en cours à distance jusqu'au 8 juin. 

        Mon médecin n'a pas voulu que j'y retourne en présentiel, je reste donc en distanciel et du coup ma fille n'y retourne pas non plus.  Au moins je suis fixée et ça m'a fait du bien. Je ne vis pas bien l'incertitude. Au moins je sais que je n'irai pas en classe avant septembre. 

        Par contre, nous allons enfin pouvoir revoir les mamies que nous n'avons pas vu depuis 3 mois car nous les avons "évité" bien avant le confinement. Nous avons de la chance, elles sont toutes les 2 à moins de 100 km à vol d'oiseau. Pour ma mère, la précision est importante car 111 km par la route mais 93,8 km à vol d'oiseau. 

Posté par lanabc à 16:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

26 avril 2020

Fête Foraine - Projet 52 de Ma'

     Fête foraine... thème pas facile pour moi car je n'aime pas les fêtes foraines ou plutôt les manèges à senssation. Je n'ai donc pas de photo d'archive. J'ai pensé à une photo de manège à Lyon mais il faut vraiment que je finisse par trier toutes mes photos car je ne l'ai pas retrouvé. 

     Ca fait hyper longtemps que je n'ai pas fait de photo de playmobils. Voilà donc la photo du manège de ma fille. 

IMG_3489

IMG_3493

     Et puis comme j'y étais, je me suis amusée à faire une photo de famille...

IMG_3504

IMG_3501

Posté par lanabc à 15:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

11 avril 2020

Cloche - projet 52 de Ma'

     Cloche, un thème qui n'est pas facile pour moi car je n'ai pas de photo de cloche dans mes archives, pas beaucoup d'église non plus.

      Je n'ai pas plus de cloche en chocolat puisque ça fait 3 ans que nous n'achetons plus de chocolat pour Pâques, ni pour Noël d'ailleurs. Nous n'aimons pas ça et c'était un vrai gâchis. C'est ma belle-mère qui a le plus de mal à comprendre. La chasse aux oeufs à pourtant bien lieu, j'ai acheté des oeufs décorés en plastique et même d'autre que je peux remplir avec des bricoles. L'année dernière, je les ai rempli de tomates cerises à la demande de ma fille. 

        Avec le confinement, j'ai décidé de m'attaquer aux 32 boîtes de légos de ma fille. Elle a tendance à les démonter. Les briques avaient atteri dans un grand bac. Ma fille avait envie de rejouer avec. J'ai du temps devant moi alors, je me suis attaquée à cette tâche qui n'est pas si facile. En effet, pas facile de retrouver des petites pièces précises. 

          Dans la boîte, il avait deux cloches issues du calendrier de l'avent d'il y a deux ans. 

IMG_3164

IMG_3163

IMG_3161

   Ma fille s'est fait un vrai village et moi ça m'occupe depuis une semaine. Ca me détend dans cette période très stressante. Si stressante que ma névralgie d'Arnold s'est déclenchée, c'est hyper douloureux. J'ai décidé de me mettre dans une bulle, j'ai limité les infos au strict minimum et j'abrège toute conversation trop anxiogène. Je ne veux plus entendre parler de chloriquine, de théorie du complot etc... Se faire incendier parce qu'on ose répondre qu'on n'a pas encore prouvé scientifiquement l'efficacité de la chloriquine et que nous ne sommes pas médecin, c'est trop pour ma sensibilité. Entendre que l'état est incompétent et va tous nous laisser mourir car c'est pas un médoc assez cher, je ne suis pas en état de l'entendre surtout que j'ai un mari qui travaille dans une boutique où passe environ 300 clients par jour et qui en plus est à risque... C'est pas la peine d'en rajouter... 

     J'évite Facebook. J'évite les coups de fil aux personnes négatives, je suis une sensible qui le cache la plupart du temps. Mais en ce moment, je n'ai tout simplement pas la force. J'ai envie de retourner à l'école, j'aime encore mon métier au bout de 25 ans et ça me plombe le moral à chaque fois qu'on me répond qu'on n'y retournera pas avant septembre. Mes élèves me manquent. Ma fille a craqué car c'est hyper long quand on est la seule enfant à longueur de temps.... Elle aussi a envie de retourner à l'école. Se dire au-revoir à la fin d'une année c'est essentiel.

     Le plus dur, c'est de ne pas connaître la date de fin du confinement, alors construire de légos ça me fait beaucoup de bien.... il se peut donc qu'après avoir fini les 32 boîtes de ma fille, je m'attaque au plus de 50 vaisseaux Star Wars de mon fils qui on été un peu cassé dans notre déménagement il y a 7 ans et demi. 

Posté par lanabc à 17:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

04 avril 2020

Vers le bas - Projet 52 de Ma'

     Un thème qui n'est pas facile quand on est à la maison depuis 3 semaines. Je suis donc allée chercher dans mes archives. Aujourd'hui, sans les événements actuels, nous serions en train de récupérer les clefs de notre location à Noirmoutier. La location a été annulée et nous allons être remboursé, nous avons donc de la chance. 

      J'avoue être un peu triste... Alors je suis allée chercher une photo de nos vacances de l'année dernière. vers le bas ... la plage des chevrets dans la commune de Saint Coulomb. On peut emprunter un sentier pour grimper sur les falaises.

 

IMG_8047

     Et puis, ce matin, j'ai aperçu cet oiseau sur le muret devant mes fenêtres... Le confinement a du bon pour les oiseaux. j'ai vu des mésanges, un rouge-gorge et cet oiseau que je n'ai pas encore identifié   et moins drôle, nous avons vu des rats passer aussi...

 

IMG_3043

 

Posté par lanabc à 16:05 - - Commentaires [16] - Permalien [#]


21 mars 2020

Sur le départ - Projet 52 de Ma'

126279526

Sur le départ... pour aller en faire des courses. Ma' ne savait pas en faisant ce défi que ce thème tomberait la semaine de confinement.

Nous avons commencé à limiter nos sorties au strict minimum depuis le début de la crise du covid 19 car une partie de ma famille vit dans le "cluster" de l'Oise. Nous avons déclaré à l'école le passage de ma fille chez sa grand-mère et le médecin du rectorat l'avait placé en confinement. 

Quand l'école a fermé, j'avoue avoir été soulagée car mon médecin vu dans la semaine m'avait demandé d'être super prudente, de ne pas m'approcher de mes élèves qui allaient être des supers vecteurs de ce virus et que les enseignants allaient être en première ligne. Il m'a aussi dit de ne surtout pas aller voir nos parents car nous étions beaucoup trop dangereux. Moi travaillant dans une école, mon mari travaillant dans une boutique de surgelés et mon fils prenant le métro. 

Lundi soir, mon fils a été placé en télétravail. J'ai été soulagée qu'il ne prenne plus le métro.

Restait mon mari, absolument crevé par ses journées de dingue. L' annonce du président a poussé les gens à faire des réserves. Tant et si bien que mardi soir, la boutique était vide. Ils ont dû fermer pour réapprovisionner. Cela lui a permis d'aller voir notre médecin qui l'a placé en arrêt maladie. Il a une sarkoïdose et avec sa fatigue ça devenait trop dangereux pour lui de travailler dans une boutique. Mon fils a été en contact indirect avec le covid 19 puisque la femme d'un de ses collègues a été testé positive. Je suis également à risque avec mes problèmes de santé. Il nous a donné l'ordre de nous confiner pour nous protéger. 

Je suis la seule à avoir le droit de faire des courses et il m'a donné des consignes super strictes. D'ailleurs, je remercie vivement les personnes qui ont fait des stocks et vidé les rayons ce qui m'a obligé à aller faire des courses plusieurs fois pour remplir le frigo vide. 

Quand j'ai appris la fermeture de l'école, je me sui dit :"Chouette, je vais enfin pouvoir finir de ranger ma maison et faire un méga grand ménage !!!". Une semaine après j'en rigole. Je n'avais pas mesuré la charge du télétravail. Il me faut entre 3 et 4 heures pour préparer le mail de travail aux parents. Environ, une heure pour répondre aux parents et ensuite je dois attaquer le travail de ma fille, encore 1 h 30. Ensuite il y a les recherches de contenu pédagogiques faisables en autonomie, les soucis techniques à résoudre... les repas à faire, les courses, le linge.. Je vais trouver un rythme mais je n'ai pas vu la semaine passer. Le point positif c'est que je ne me suis pas ennuyée 30 secondes.

Nous voilà donc à la maison tous les quatre. J'estime que nous ne sommes pas à plaindre. Nous sommes à 4 donc nous pouvons nous parler, nous avons 70 m2 et la chance d'avoir un petit espace dehors pour prendre l'air... La quarantaine, je l'avais déjà vécu en 2003 quand j'ai reçu le traitement radioactif de la thyroïde et franchement, nous avons maintenant la chance d'avoir internet, Netflix etc... et des smartphones. C'est difficile de ne pas voir ses proches mais c'est nécessaire. Je vous en prie RESTEZ CHEZ VOUS

 

 

 

Posté par lanabc à 18:11 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

14 mars 2020

En surface - Projet 52 de Ma'

IMG_2366

Le thème de la semaine "En surface" demande à réfléchir. Chaque samedi, je regarde le thème de la semaine suivante pour essayer de l'illustrer dans la semaine si j'en ai l'occasion. Ca m'arrive de sortir des photos d'archives mais rarement... Cette semaine, je devais emmener la voiture en révision. Mon garage est le Renault de Beaugrenelle. Il n'est pas très loin de la Tour Eiffel et par conséquent de la station de métro Bir Hakeim. 

Je me suis dit que je venais de trouver comment illustrer le thème en surface puisque quand on pense métro, on pense souterrain alors qu'une bonne partie de la ligne 6 est aérienne. C'est d'ailleurs ce qui en fait ma ligne de métro préférée.

 

 

IMG_2347

IMG_2362

J'aime cette ligne car on peut observer l'extérieur le temps d'un bref instant. Une fenêtre ouverte sur les immeubles Haussmanniens. En plus, sur cette ligne, la Tour Eiffel joue à cache-cache... Pour finir par apparaître entièrement.

IMG_2345

En plus, la station Bir-Hakeim est assez jolie avec ses piliers et ses poutres en métal.

IMG_2368IMG_2371

IMG_2372

Mercredi, le soleil jouait à cache-cache, ce qui donnait une belle lumière sur la Tour. Les photos ne rendent pas justice à la lumière du jour...

IMG_2377

IMG_2398

IMG_2418

 

Mes photos finies, il me fallait traverser et c'est là que mes yeux se sont posés sur ce panneau...

IMG_2425

Posté par lanabc à 21:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

07 mars 2020

Lettre(s) - Projet 52 de Ma'

      J'avais plusieurs idées... le sujet est vaste. En ce moment je trie les 12 000 photos de mon cloud... Et je suis retombée sur cette photo d'archive

IMG_5822

 

        J'ai pris la photo parce que le nom de cette toute petite rue m'a amusé. Nous sommes passés par cette rue lors de notre premier séjour à Saint Malo par hasard. Nous avions pris une glace chez Sanchez et nous voulions voir le coucher du soleil.  Le coucher de soleil n'était pas terrible ce soir là...

IMG_5820

        C'est en visitant le fort National que nous avons appris la légende à l'origine du nom de cette rue. Si vous voulez le connaître, allez lire cet article de Ouest France... 

IMG_7897(1)

         Le coucher de soleil que je voulais, nous l'avons finalement eu par hasard en avril....

IMG_8274(1)

 

 

PS: cette année, j'ai déjà posté autant d'articles que pendant toute l'année 2019

 

 

Posté par lanabc à 17:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

01 mars 2020

Couleur froide - Projet 52 de Ma'

IMG_3154

    Pour le thème de la semaine, j'avais plusieurs idées pour illustrer le thème mais aucune ne donnait une photo de qualité... Cet après-midi, j'ai continué à trier et ranger les 12 000 photos qui sont dans mon cloud. En sachant que j'en ai supprimé 2 000 déjà et je suis tombée sur cette photo du 27 février 2018. A l'époque, je ne savais pas que ce serait mes dernières vacances de février en Auvergne. Il a fait entre - 15 et -18° pendant quelques jours. La fontaine était donc couverte de glace. Cette photo aux couleurs froides donne une sensation de gel malgré le soleil.

Posté par lanabc à 21:16 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

22 février 2020

Sauvage - Projet 52 de Ma'

IMG_2021(1)IMG_2020(1)

     Sauvage. Je me suis demandée toute la semaine ce que j'allais pouvoir montrer. Pas trop d'animaux ou de fleurs sauvages sous la main. Déjà que je n'ai pas participé la semaine dernière car pas inspirée du tout par le thème. Et puis, j'ai regardé par la fenêtre et j'ai vu le nouveau jardin de mes parents retourné à "L'Etat sauvage";

     Mes parents ont vendu leur maison Auvergnate il y a 14 mois. Ils aimaient beaucoup l'Auvergne mais la vie a fait que 3 de nous 4 vivent entre Paris et Orléans. Ma mère a eu envie de se rapprocher, elle se sentait isolée de ses enfants et petits enfants. C'est vrai qu'impossible de parcourir 450 km en un week-end, alors que là ils sont à 130 km. Ils ont mis plus de 2 ans à trouver un acheteur. 

         Après la vente, ils ont trouvé une location à 6 km de chez ma soeur. La maison était sympa mais très très humide et le loyer de 800 € pas donné. Le gros point positif de cette maison de location était le jardin. Ils ont cherché à acheter une maison mais ça n'a pas été facile car les prix dans le Loiret sont plus élevés que dans le Puy de Dôme. Ils savaient qu'ils devraient s'éloigner d'Orléans pour trouver une maison dans leurs moyens et avec leurs critères. Plusieurs chambres dont une en rez-de-chaussée. Et puis cet été, ils ont été les premiers à visiter une maison dont le prix venait d'être fortement baissé pour se débarasser de la maison. Ils ont signé le compromis une heure après. 

       La maison est restée inhabitée pendant deux ans. Il y avait donc pas mal de gentilles araignées dedans. Sans compter toutes les toiles dans les cadres des fenêtres. Nous avons passé tous nos week-ends pendant un mois avant Noël à faire des travaux. Le déménagement a eu lieu le 14 décembre. Nous avons passé plusieurs jours pendant ces vacances là-bas. Nous avons fait une virée chez Ikea pour acheter des meubles pour "notre" chambre et installé les deux pièces que nous n'avons pas eu le temps d'aménager à Noël. 4 jours bien remplis. 

          Sur google maps nous avons "vu" le jardin tel qu'il était il y a 3 ans. Force est de constater qu'après 2 ans, il est retourné à l'état sauvage et que nous allons avoir du travail au printemps pour le remettre en état. Nous avons déjà coupé les ronces qui avaient poussées un peu partout. Nous avons dû enlever la terre de l'allée sous peine de s'embourber... Il va falloir quelques temps pour retrouver un beau jardin. Ce qui est aussi assez plaisant c'est de voir ce qui a été planté pousser. Visiblement il y a des bulbes qui poussent, des tulipes on dirait. Reste à voir leur couleur.    

Posté par lanabc à 18:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]