Mon père... c'est beaucoup plus difficile d'en parler. Il est décédé en 2004, je n'ai donc plus de possibilité d'en savoir plus. Il est né dans un village près de St Malo, dans une famille nombreuse. Il était le quatrième de la fratrie. Ma famille paternelle est une famille d'agriculteur mais à l'époque pas les petits agriculteurs qui tirent la langue. Mon nom de famille est relativement connu dans le coin. La famille de ma grand-mère possèdait une bonne partie des terres agricoles du village où on habitait. Elle s'est mariée à mon grand-père qui est lui même issu d'une famille qui a beaucoup de terre dans la région. D'ailleurs, ce qui est très amusant, c'est que sans le savoir l'endroit où on loue appartenait à la famille de mon grand-père. Ma famille n'était pas riche mais je pense qu'ils étaient à l'aise ce qui ne sera pas le cas de mes parents. 

     Je pense que mon père n'a pas grandi avec beaucoup d'affection et de chaleur. Ma grand-mère était dépressive et a fait plusieurs séjour à l'hôpital ou en maison de repos. La mentalité de ma famille paternelle est particulière, on va dire qu'ils ont l'esprit très terrien et qu'on se marie pour aggrandir les terres. 

       Comme vous pouvez le constater, je ne sais pas grand-chose. Au fil des épisodes, je vous expliquerai pourquoi. 

         En voulant raconter, je me rend compte que je ne sais pas grand chose des mes "ascendants". Qu'à tous les niveaux, chacun a eu ses blessures et a décidé de les taire par la suite. Ma grand-mère, ma mère, mon père... et que du coup, je me suis construite sur ce schéma. Quand on est blessé, on serre les dents et on avance coute que coute. Aujourd'hui, je me rend compte que ça a impacté toute ma vie, que j'en ai des séquelles et que je veux avancer.