Fin mai, début juin comme vous le savez, j'ai été victime de "cours y vite" pour être poétique. Problème qui a duré 2 mois. Les deux premières fois j'ai été victime d'intoxucation alimentaire qui s'est confirmé fin août quand j'ai remangé une salade de cette boulangerie où je ne mettrais plus les pieds. Mais ensuite, je suis sûre que non et surtout je me suis vidée comme jamais ce qui m'a conduit à faire un eprise de sang, une coproculture et une colloscopie mi-juillet. tout absolument tout état négatif au point où le gastro-entérologue m'a dit que j'avais dû avoir un stress intense. Vu que les symptômes ont disparu à l'époque où mon fils a eu les résulatats du bac et ses résultats APB. Je me suis dis Ok c'est le stress, il a provoqué une crise de spasmophilie puisqu'en même temps j'avais des crampes, des fourmillements, des vertiges et le coeur qui s'emballait soudain.  J'ai donc pris du magnésium tous les jours pendant l'été... Par contre bizarre, je perds beaucoup mes cheveux. Des douleurs dans le dos car dos complétement bloqué, tout les symptômes disparaissent. Arrive la rentrée, je suis occupée, je vois l'ostéo à qui il faudra deux rendez-vous pour me débloquer le dos et le boulot reprend. au début tout va bien et puis retour du mal de crâne, des crampes dans la nuit qui me réveillent. Je mets ça sur le compte de la rentrée et du rythme difficile à reprendre. Mais le dimanche après la rentrée, je tiens à peine debout tellement, j'ai mal dans les articulations, les muscles. On dirait que j'ai couru un marathon et c'est super bizarre puisque l'ostéo vient de me débloquer. Je suis mal assise, allongée et je suis crevée mais j'ai du mal à dormir... 

Je suis si mal que mon Chéri me dit "Assure ton boulot, je vais m'occuper des enfants et de la maison le temps qu'il faudra". 

Puisque je suis mal, j'essaie de m'allonger un peu et je surf sur le Parisien et là, je lit l'interview d'Annie Duperey qui parle de ses problèmes avec le nouveau levothyrox et là ça fait tilt. J'ai eu le même symptômes qu'elle, ce qu'elle décrit, c'est ce que j'ai eu. Et je réalise que dans mon cas, ça n'a pas duré parce que début juillet en faisant durangement, j'ai trouvé des boîtes d'ancienne formule et que je les ai prises en juillet/août au moment au j'étais mieux par contre en mai/juin, je prenais la nouvelle formule tout comme la semaine de la rentrée. Je me souviens aussi que j'avais mis une plaquette de 25  dans le recyclage de la pharmacie. Je prends du 150 mais je me dis que je vais en avoir le coeur net et je décide de reprendre l'ancienne formule pour voir. Les symptômes disparraissent tout de suite. 

Entre temps, j'ai vu mon doc, je lui en parle et il me dit qu'effectivement je suis victime de cette nouvelle formule et c'est flagrant chez moi car on ne m'a jamais dit que la formule avait changé, juste que la couleur des boîtes avaient été revu pour s'harmoniser avec l'Europe, et que du coup j'ai alterné ancienne et nouvelle formule. On est 5 patientes dans ce cas. Pas victime de l'effet nocebo puisqu'on a été malade en juin, qu'ils nous a prescrit des examens divers et variés et que tout était négatif. Et surtout contrairement à ce que dit la ministre, ce n'est pas une question de dosage puisque notre tsh n'a pas bougé. Comme il dit, scientifiquement, je ne vois pas pourquoi vous avez ces effets secondaires puisque le manitol existe dans plein de chose mais ces effets plus ou moins graves je les vois bien.

Entre temps, je me suis inscrite sur un forum et j'ai vu que dans les autres pays, ils avaient encore l'ancienne formule. Une blogueuse que je connais depuis longtemps, a demandé à sa belle fille italienne si elle pouvait m'en ramener et j'ai été le chercher dimanche soir. J'ai quand même été obligée de prendre deux jours de nouvelle formule et mes jambes se sont tétanisées ce qui a disparu le lendemain en prenant la formule italienne. 

Je ne sais pas ce qui a été trafiqué avec ce médoc... Sans doute de grosses histoires financières mais il y a un truc louche. D'abord je me suis apperçue qu'il y avait une grosse différence de pris entre pays européen. Déjà en  France, on ne vend ce médoc que par boîte de 30 au prix de 4 € 69 (15 € les 100), en italie c'est 2 € 71 les 50 (5€42 les 100), en Espagne 4€ 69 les 100, en belgique 6/7€ les 100 et en allemagne 16 € 50 les 100. Pourquoi une telle différence de prix ?

Ensuite on nous dit qu'on a changé la formule car le médoc n'était pas stable dans le temps ce qui est possible car les doses sont vraiment infimes mais alors pourquoi la boîte de la nouvelle formule française est valble jusqu'en décembre 2018 alors que l'italienne ancienne formule va jusqu'en 2020.

On nous dit qu'on change l'excipient le lactose parce qu'il y vait des allergiques mais qu'il n'est pas possible que le manitol soit en cause...

Dans cette histoire on nous prend pour des jambons (je veux rester polie)

Avec mon médecin, nous avons hâte de savoir ce qu'il en est...

Dans cette histoire, finalment ma chance c'est de ne pas être la reine de l'ordre et d'avoir pris peu de nouvelle formule. Ce qui n'est pas le cas de ma mère qui est bien mal en point aussi avec des analyses normales. 

Voilà les raisons qui ont fait que j'ai été peu présente ici. J'ai eu du mal à gérer la rentrée et les effets secondaires