C'est le slogan qu'une association féministe a glissé dans des boîtes de jouets pour filles... Le Père Noël vient d'amner à ma fille des jouets de fille et j'assume tout à fait. J'ai la chance d'avoir un graçon et une fille. Mon fils a toujours été moteur, il a parlé tard mais grimpait en haut de sa poussette, a su pédaler vite, prenait une voiture et faisait vroum... Je ne lui ai jamais montré c'était assez instinctif. A un moment il a voulu une cuisine, une poussette et un bébé et il les a eu mais ça n'a pas duré plus de un ou deux ans. Chipoune a à sa disposition les jouets de son frère mais c'est une fille et je vois la différence avec son frère, elle a déjà fait semblant de se maquiller comme maman, se mettre de la crème et du vernis. Son frère n'a jamais fait ça. Quand j'ai ressorti les playmobils elle a préféré prendre les princesses plutôt que les chevaliers, nous ne l'avons pas influencé. Depuis, toute petite elle a des gestes délicats et des manières de fille. En plus, elle jacasse, jacasse, jacasse mais ne s'intéresse pas au vélo.

        Dans le bain, elle a appris les parties de son corps et elle sait bien qu'elle est une fille, elle a une zizoune comme maman et pas comme papa où le petit graçon qui est gardé avec elle, elle me l'a déjà dit. Alors oui, elle était contente d'avoir des fées, des princesses et même une Barbie avec beaucoup de chaussures mais ça ne veut pas dire que ma fille sera une boniche.

         Petite, on m'a offert des poupées, des barbies etc... parce qu'à l'époque les légos et les playmobils que j'aimais beaucoup aussi étaient reservés aux garçons. J'avais des frères, je pouvais donc y jouer et construire des maisons mais j'ai aussi passé des après midis entiers à jouer aux barbies avec ma soeur, à inventer des histoires à l'eau de rose. Suis je devenue une boniche ? Non, pas du tout même. Pourquoi, sans soute parce que j'ai toujours vu les femmes de la famille se débrouiller toutes seules pour faire le bricolage de la maison. Ma mère a divorcé et je l'admire pour ce qu'elle a fait. Donc être toute seule ne m'a jamais fait peur et m'attaquer à différentes choses telle la peinture non plus. Je n'ai jamai pensé que c'était reservé aux hommes ou que je n'y arriverai pas. La seule chose qui m'a parfois manqué c'est de la force physique.

         Ma fille joue avec ses princesses mais ça ne fera pas d'elle une boniche, tout d'abord parce que son père s'occupe autant d'elle, voir plus que moi d'elle mais aussi parce qu'elle voit bien à la maison que les tâches sont partagées. Papa fait la cuisine et le ménage, maman s'occupe du linge et du rangement mais elle bricole aussi. D'ailleurs, c'est toujours maman qui monte les meubles Ikea et qui conduit la voiture. Elle voit son papy faire la vaisselle aussi.

           Ma fille joue avec sa Barbie mais je ne manquerai pas de lui apprendre qu'elle est aussi intelligente qu'un garçon et qu'elle pourra faire le métier qu'elle veut, rien n'est impossible parce qu'on est une fille.

            Il est pour moi super important que les femmes aient les mêmes droits que les hommes et les mêmes salaires aussi mais une fille restera une fille et un garçon un garçon. C'est un fait et on ne peut pas changer cela. Je suis fière d'être une femme qui s'assume, qui est capable de se débrouiller seule (je l'ai fait pendant 7 ans) mais j'avoue que j'aime aussi être dorlotée par mon Chéri parce que je suis une femme. Je ne voudrais pour rien au monde être un homme. Etre féministe c'est bien pour obtenir les mêmes droits mais laissons aux petites filles le droit de jouer aux princesses, ça ne fera pas d'elle des poufs débiles.