Hier, j'ai lu la note d'une blogueuse que je lis pour ses souvenirs au BHV mais pas pour ses avis dirons nous "tranchés" sur l'actualité. Je lis souvent en silence, chacun ayant le droit d'avoir ses opinions. Je suis intervenue une fois parce qu'elle avait rabroué vertement un couple de bloggeurs que je lis depuis très très longtemps (presque 10 ans) et qui osait exprimer une opinion différente. Je pense (et ce n'est que mon opinion, ça n'engage strictement que moi) que quand on écrit publiquement, on s'expose à avoir des réactions avec des opinions différentes et c'est ce qui fait la richesse du monde. 

    Donc hier,  la note parlait de l'interdiction d'une crèche en Vendée et à Bézier. Il m'a semblé en lisant qu'on faisait un léger amalgame entre l'interdiction de ces crèches et les musulmans. Visiblement j'aurais mal compris vu la réponse qu'il m'a été faite iciAvant d'écrire mon commentaire, je suis allée voir pourquoi ces crèches ont été interdite. Je passerai sur le nombre de commentaires stigmatisant une certaine "population". Ces crèches posaient donc problème parce qu'elles se trouvaient dans un bâtiment de l'Etat (une mairie et un hôtel de région) et moi je pense que c'est tout à fait normal puisque la loi de 1905 a instauré la laïcité et donc la séparation de l'église et de l'état. Et la crèche c'est directement lié à Jésus.

     La laïcité, j'y suis très très attachée. Elle est un pilier de mon métier puisque j'enseigne dans une  école publique et laïque. Chaque année, j'explique le sens de ces deux mots à mes élèves en leur disant que dans cette classe tous les élèves sont absolument égaux et que je ne ferai aucune différence entre les enfants, quelque soit leurs origines (ou plutôt celles de leur parents) et leur religion. Et ces principes j'y tiens absolument. En 14 ans, dans cette école, j'ai eu des enfants dont les parents venaient de partout, d'Amérique du sud, d'Afrique, d'Asie, d'Europe etc... Les trois religions se côtoient dans ma classe, tout comme ceux qui sont athés et c'est parfait ainsi. Chaque enfant apporte aux autres et moi j'aime ce mélange de culture.

    Personnellement, je suis athée et pour cela, j'apprécie la laïcité de l'Etat. Je n'ai pas à "subir" une religion. Je suis athée et pourtant, je respecte profondément les religions, toutes les religions. Et j'ai même fait baptiser mes enfants parce que leurs grand mères y tenaient. J'ai des amies de toutes les religions et c'est une richesse, je suis curieuse de savoir pourquoi on fait un grand ménage à Pessah, de savoir ce qu'est le grand pardon mais aussi de savoir ce qu'est vraiment le ramadan ou la fête de l'Aïd. Pour la religion Catholique, je ne demande pas ayant été élevée dedans. Il me paraît essentiel de se renseigner et de savoir ce qu'il en est. Apprendre à connaître "l'autre" est essentiel pour le comprendre. 

    Je suis effarée de l'intolérance ambiante et des amalgames qui sont faits. Dans le village de mes parents, le FN fait 20% alors qu'il n'y a aucun "arabe" mais avec tout ce qu'on voit à la Tv..... J'ai d'ailleurs vu infrarouge , il n'y a pas longtemps et qui parlait du racisme ordinaire. C'était effarant et inquiétant. Dans la première partie, "L'enquête qui dérange" il était démontré qu'il n'y avait pas plus de délinquance dans des villes où il y avait des "immigrés" que dans une ville comme Caen où il n'y en a pas mais ça, je connais plein de personnes qui ne voudraient pas y croire et pourtant c'était prouvé par A + B. La seconde partie c'était "la fabrique de préjugés" et là encore c'était pour moi hallucinant. Préjugés qui mènent à des choses comme ce qui s'est passé à Créteil. Des délinquants, des c..ns, il y en a dans toutes les "populations" et je déteste les "généralisations".

    Il y a quelques mois, j'ai assisté dans ma rue à une scène assez très dure... Un français entre 50 et 60 ans insultait copieusement une jeune arabe (18/20 ans). Le jeune restait stoïc et je croisais les doigts pour qu'il ne réplique pas. Je suis restée dans les parages pour voir si ça n'allait pas dégénérer et pour éventuellement témoigner que le jeune n'avait rien fait. A un moment j'ai entendu le plus vieux dire " Je n'ai pas besoin d'arabe à côté de chez moi". Le jeune n'a rien dit et j'ai eu mal pour lui. Dans ma ville, il a des gens de toutes origines, certains diront des étrangers mais c'est ce qui fait que nous aimons y vivre avec Chéri. Ma ville est très calme, très peu de délinquance malgré son fort pourcentage de HLM et il y a même des cités. Comment arrive-t-on à ce résultat ? Parce qu'il n'y a pas de cités reservées aux étrangers et d'autres aux français. On mélange tout le monde dans tous les immeubles et ça fonctionne. 

    J'ai l'impression, que les préjugés, le racisme et l'intolérance ne sont pas prêts de disparaître, surtout en ce moment mais je ne me resoudrais jamais à me taire. Je déteste qu'on juge une personne selon sa couleur de peau, ses orignines, sa religion et sa sexualité.