Non, ce n'est pas un nom de code mais plutôt une envie folle de voir le printemps enfin arriver... Comme tout le monde, j'en ai assez de cet hiver qui joue les prolongations. Je m'étais dit qu'après les vacances (scolaires) le printemps serait là et qu'au moins les températures remonteraient un peu car tous les soirs depuis début décembre, le thermomètre de la voiture n'a jamais dépassé 5°. Je me trompais lourdement, aucun signe de printemps, même les jonquilles du périph sont en retard. Elles ont commencé à fleurir timidement depuis lundi mais ne le sont pas toutes ce matin... Bref, mars aura été aussi froid que les mois précédents. En même temps, ce n'est pas un scoop si vous habitez dans le nord du pays. N'est-ce pas Ysa, liliplume ou Heure-bleue et le Goût ?

      J'avoue que ça commence à me peser sur le moral. Déjà que je n'aime pas l'hiver et le froid... mais ne pas voir venir le moindre signe de printemps me donne des envies de rester sous la couette et de n'en sortir que quand le soleil (chaud) daignera revenir. Et vu ce que j'ai vu aujourd'hui de la forêt qui entoure la campagne où je suis en ce moment même, j'ai comme des envies de me pendre...

      Heureusement pour moi, mars aura été sympa cette année et fort occupé, en ce sens que j'ai fêté mon anniversaire et celui de ma fille, que nous avons pendu notre crémaillère le week-end dernier et que là nous sommes en wek-end dans la famille de Chéri... A défaut de chaleur dehors, nous aurons eu la chaleur du coeur avec notre famille et nos amis. Ca explique aussi pourquoi je n'avais pas eu le temps d'écrire une note jusque là... Ni trop le temps de commenter alors que j'ai une série de note en tête...

 

       J'allais presque oublier l'anniversaire, non pas de ce blog, mais de mon entrée dans la blogosphère en 2005, il y a donc 8 ans. Merci à mes lecteurs, ceux qui sont là depuis le début, ceux qui commentent et qui passent en silence... Je n'ai pas toujours été régulière, j'ai parfois laissé du temps avant d'écrire ayant plus ou moins d'envie ou de temps mais je n'ai jamais songé à abandonner. Cet endroit, m'est complétement nécessaire (voire vital même si le mot est un peu fort), j'écris avant tout pour moi comme je le faisais avant dans un journal intime. Ecrire est nécessaire à mon équilibre, ça me permet de dire les choses que j'ai en tête, de réfléchir, d'évacuer les soucis, de trouver des solutions,  c'est un peu comme une psychothérapie.  J'aime ce que cela m'a apporté, de vraies amies rencontrées dans la vie, des amis virtuels dont j'aime prendre des nouvelles, une ouverture sur des horizons différents des miens et d'autres manières de voir les choses. 

 

Merci à vous tous de faire de ce blog un endroit vivant à sa petite mesure... Merci à la trentaine de lecteur qui passe chaque jour et qui me fait dire que mes mots ne sont pas totalement inintéressants. A mon grand étonnement, et j'ai découvert ça il n'y a pas longtemps, merci aux lecteurs des différents pays... Merci à tous, vos visites me sont précieuses et hyper chères à mon coeur.